Le pot catalytique est indispensable au bon fonctionnement de tout automobile !

Plus il y a de voitures, plus la quantité des gaz nocifs qu’elles produisent augmente. Conscients de leur nuisance, les spécialistes en automobile ont alors trouvé une solution comme la création d’un catalyseur pour y mettre fin. Et c’est là qu’il devient obligatoire et nécessaire pour le bon fonctionnement d’une voiture.

Qu’est ce qu’un pot catalytique ?

Tout d’abord, le pot catalytique ne signifie pas pot d’échappement malgré le fait qu’il demeure un élément de ce dernier. Relié aux moteurs à combustion interne, il minimise la conséquence fâcheuse de l’existence des gaz d’échappement en réduisant la nocivité de ceux-ci. Le prototype de catalyseur pour automobile existait déjà à la fin de XIXè siècle. Des matières comme la platine et l’iridium le constituaient. En métal, il possède la forme d’un cylindre à double paroi. Mais à l’heure actuelle, le pot catalytique comme celui de krosfou.fr/ comporte une chambre d’acier inoxydable. Les gaz passent par une structure en céramique. L’intérieur de conduite comporte de l’alumine, de l’oxyde de cérium ainsi que d’autres métaux précieux.

Le rôle d’un catalyseur

Considéré comme l’un des éléments les plus essentiels d’une automobile, le fonctionnement d’un catalyseur consiste à modifier les constituants les plus toxiques des gaz d’échappement et à les transformer en éléments moins nocifs par le biais des réactions chimiques. Pour ce faire, le pot catalytique devra atteindre une température de 400°. Certes, il y a deux genres de pot, mais l’usage de chacun dépend du carburant utilisé. Leur différence réside dans leur rôle. Le premier catalyseur pour les moteurs à essence, qualifiés de trois voies provoque trois réactions parallèlement par la transformation des oxydes d’azote en diazote, des monoxydes en dioxyde de carbone et des hydrocarbures imbrûlés en dioxyde de carbone et en eau. Tandis que le second à deux voies s’occupe seulement des deux dernières actions.

L’entretien d’un catalyseur

Un pot catalytique a besoin d’être entretenu pour éviter tout problème possible comme le fait qu’il soit bouché ou encrassé par d’exemple. Ainsi, l’entretien d’un catalyseur peut se faire à l’aide d’un décalaminage par hydrogène. Celui-ci consiste à employer une machine Hy-Calamine et de l’hydrogène combustible pour réduire l’encrassement du pot en question et bien augmenter sa température. Ainsi, votre véhicule sera comme neuf avec toutes ses performances d’origine. Pour conclure, l’entretien d’un catalyseur implique son nettoyage, son contrôle ainsi que la prévention de tout dégât possible pour en venir à la réparation. Et ce n’est qu’en cas d’échec de ces méthodes que vous devrez songer au remplacement de cette pièce.

Où acheter des stickers pas chers ?
Acheter des pièces détachées de filtres à particules de qualité équivalente à l’origine